Pour créer une newsletter pour votre site

Mettre en place une newsletter

Un petit guide pour répondre aux principales questions que vous pouvez vous poser avant de mettre en place une newsletter pour votre site.

Définition et rôle de la newsletter

Une newsletter c’est quoi ? C’est un levier de communication qui appartient aux techniques de marketing direct. Cette lettre d’information est envoyée périodiquement à des clients, prospects ou visiteurs qui ont choisi de s’y abonner. Elle peut-être à vocation mercantile (Présentation d’une sélection de produit, promotion, offre) ou éditorialisé (à but informatif).

Différence entre newsletter et emailling

Il ne faut pas confondre newsletter et emailling qui ont tous deux des objectifs différents.

  • L’emailing (ou email commercial) a pour vocation le démarchage commercial. Il s’agit en général d’une proposition de vente ou de valeur avec un objectif unique présenté sous forme d’un texte assez long et personnalisé (nom du destinataire, entreprise, poste…) dans le but de convertir un prospect en client.
  • La newsletter se présente sous forme de thématiques, organisées sous forme de rubriques/sujets. Les contenus sont essentiellement visuels.

La cible elle aussi est différente. L’envoi d’emailing se fait sous la forme d’un envoi massif alors que la newsletter ne s’envoie qu’à une liste d’abonné.

La fréquence d’envoi d’un emailing se fait de façon ponctuelle tandis qu’une newsletter suit un fil rouge de façon régulière.

Pourquoi mettre en place une newsletter pour votre site ?

Pour synthétiser, la newsletter permet de :

  • Générer du trafic sur votre site
  • Améliorer votre positionnement et votre référencement
  • Convertir des prospects en client
  • Fidéliser vos visiteurs en les incitants à revenir sur votre site
  • Ne coûte rien à mettre en place

Objectif de la newsletter :

  Faire connaitre Faire aimer Faire agir

Objectif

Maximiser la visibilité auprès de la cible

Inciter le consommateur à visiter le site de la marque

Transformer le prospect en client

 

  • Informer de l’existence d’un nouveau produit
  • Montrer les différentes utilisations
  • Rappeler l’existence

 

  • Modifier l’image d’un produit
  • Créer une préférence pour une marque

 

  • Accroître une base de données (formulaire, augmentation du nombre de fans/followers)
  • Stimuler un achat immédiat (opération promotionnelle)

 

Niveau d’engagement

* * ****

Vous l’aurez compris, la newsletter est un outil important qui doit faire partie intégrante de votre stratégie de communication pull, c’est-à-dire, qui vise à attirer votre cible vers vous.

Quelle solution utiliser pour un site WordPress ?

Créer une newsletter avec WordPress est très facile. Il va d’abord falloir choisir une solution d’emailing. Les deux plus populaire, dans leur version gratuite, sont Mailchimp, et mon préféré, le petit Français Sendinblue (Cocorico).

Ces deux solutions sont très intuitives et vous permettent de construire des newsletters gratuites sans avoir la moindre notion de HTML par de simple glisser/déposer…

Solution Limite de contact Limite d’envoi mensuelle Prix
Envoyer une newsletter avec sendinblue Illimité 9000 mails 0€
Faire une newsletter avec mailchimp 2000 12000 mails 0€

Une fois inscrit, il suffira d’ajouter via le menu Extensions > Ajouter, le module correspondant :

Sendinblue : https://fr.wordpress.org/plugins/mailin/
Mailchimp : https://fr.wordpress.org/plugins/mailchimp-for-wp/

Une fois paramétré correctement, vous pourrez intégrer un formulaire d’inscription à votre site en :

  • Passant par votre Menu > Apparence > Widget pour l’insérer dans votre sidebar/footer
  • En ajoutant un simple Shortcode dans une de vos pages

Pour un site Prestashop, la démarche doit être à peu près la même. Le paramétrage est assez simple, mais prenez bien le temps de lire l’aide ou le tutoriel disponible avec le plugin.

Quand envoyer une newsletter ?

Il y a déjà deux règles de base à suivre pour optimiser votre newsletter et son ROI :

  • Privilégier la qualité sur la quantité
  • N’envoyez une newsletter que si vous avez quelques choses à dire

Voici quelques exemples de cas d’utilisation d’une newsletter :

  • Vous tenez un blog : vous avez publié un nouveau billet, vous proposez un jeu-concours, vous voulez informer la partie de votre communauté qui ne vous suit pas sur les réseaux sociaux d’un évènement.
  • Vous avez un site e-commerce : vous souhaitez communiquer autour d’un produit, d’une offre promotionnelle ou d’un évènement (Noël, fête des Mères…)
  • Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer en interne des actions de l’entreprise par le biais d’une lettre d’information.

Quel jour envoyer?

  • Les deux meilleurs jours pour envoyer votre newsletter sont le mardi et le jeudi.
  • En effet, le lundi et le vendredi sont les jours ou vos cibles sont le plus occupées avec leur job.
  • Le mercredi, le samedi et le dimanche sont des jours qu’ils passent en famille, ils ne sont pas forcément devant leur écrans.

Le risque d’envoyer une newsletter au mauvais moment est que celle-ci se retrouve perdue au milieu d’autre email (le lundi par exemple) ou de ne pas réussir a capter l’attention de votre cible.

Bien choisir son heure d’envoi.

L’heure à laquelle vous allez envoyer votre emailing va dépendre de votre cible.

  • En B2B, lorsque votre prospect vient d’arriver au bureau, il commence généralement sa journée par consulter ses mails. Le créneau d’entre 9h et 10h semble le plus approprié. Le retour de la pause déjeuné à 14h et le début d’après-midi vers 16h sont aussi des horaires pendant lesquelles vous pouvez capter l’attention des actifs.
  • En B2C, c’est le cas contraire. Le meilleur moment pour envoyer vos newsletter se situe entre 18h et 22h une fois que votre cible est rentrée du boulot et disponible pour consulter ses mails personnels.

Obligations liées à la newsletter :

  • Une newsletter doit être opt-in, c’est-à-dire que les personnes à qui vous l’envoyé, ont choisis de s’y abonner par eux même en ayant renseignant leur adresse email et en ayant coché la case d’un formulaire vous autorisant à leur envoyer des informations.
  • Dans la plupart des cas votre base de données clients/prospect doit faire l’objet d’une déclaration à la CNIL. Rendez-vous sur le site de la CNIL pour savoir si vous êtes dispensés ou non de cette déclaration.
  • L’internaute doit avoir un droit d’accès et de rectification à leurs données. Il doit avoir la possibilité de se désinscrire de la newsletter à tout moment. Un lien de désinscription doit être disponible dans vos newsletters et/ou dans son espace personnel sur votre site.
  • L’internaute doit connaitre votre identité juridique, l’objet du traitement des données, le destinataire des informations, l’existence de leur droit et leur donner un droit d’accès et de rectification à leurs données.

Opt-in, opt-out quelles différences ?

Ci-dessous, vous trouvez la définition des différentes formes d’opt-in/opt-out, dans tous les cas, c’est l’opt-in actif qui est recommandé.

  • Opt-in actif : le visiteur doit cocher une case d’acception de souscription à la newsletter de sa propre volonté.
  • Double opt-in : le double opt-in est le fait de demander au visiteur qui s’abonne à votre newsletter de confirmer sa souscription en cliquant sur un lien (Mail de confirmation).
  • Opt-in passif : La case d’acception est déjà cochée. Cette technique n’est autorisée par la CNIL que pour la collecte d’adresses professionnelles.
  • Opt-out actif : le visiteur doit cocher une case indiquant qu’il ne souhaite pas recevoir d’offres ou d’information de votre part. Dans le contraire son consentement sera considéré comme acquis.
  • Opt-out passif : Le visiteur est automatiquement inscrit à la liste de diffusion sans que son accord ne soit sollicité. Méthode à proscrire.

Risque en cas d’infraction :

De la part de la CNIL :

  • Si vous ne déclarez pas votre fichier, vous risquez  5 ans d’emprisonnement et 300 000€ d’amendes. (Article 226-16 du Code pénal)
  • En cas de non-respect des règles liées à la collecte de ses données et aux droits de l’internaute, vous risquez 1500€ par infraction constatée et 3000€ en cas de récidive. (Article 131-13 du Code pénal)
  • S’il s’est opposé à la collecte des données, mais que vous le sollicité malgré lui, vous risquez 5 ans d’emprisonnement et 300 000€ d’amendes (Article 226-18-1 du Code pénal)

De la part des FAI et Webmail :

Si votre message est détecté comme un indésirable, votre newsletter pourrez finir dans le dossier spam voir pire être bloqué par les serveurs du fournisseur d’accès (Orange, Free) ou de la webmail (Gmail, Hotmail..). L’optimisation de votre newsletter va donc être un point essentiel.

Votre réputation sur le net peut en prendre un coup :

L’envoi d’email non sollicité peut avoir un impact vraiment négatif pour l’image de votre marque/site à l’ère du web 2.0. Certains plugins comme WOT ou sites permettent de partager des avis auprès d’une communauté et de noter la qualité de votre site sur plusieurs critères tels que la crédibilité ou la sécurité par exemple.

Étapes de création de votre newsletter

  1. La création d’une offre (Recrutement/Fidélisation)
  2. Définir une cible (Evaluer les performances attendues)
  3. Définir un canal : internet, mobile, papier, e-mail, téléphone
  4. Construire et définir sa liste d’envoie (base de données) : Location, achat, fichier interne, création
  5. Création de la newsletter : infographies, textes
  6. Routage, mise à jour des fichiers et contrôle des résultats

Qualification du fichier :

  1. Etudier les besoins et comportement des prospects
  2. Définir les objectifs
  3. Valider la qualité des fichiers
  4. Enrichir le fichier avec les données marketing à disposition
  5. Tester les fichiers

Comment se créer sa base de données contact ?

La base de données c’est le nerf de la guerre. Sans elle, pas de newsletter, pas de prospect et donc pas moyen de les convertir en client.

Acheter une base de données.

La solution la plus facile, si vous partez de zéro et que vous souhaitez toucher vos prospects le plus rapidement possible et d’acheter ou de « louer » une base de données client. Il est possible d’acheter un fichier email basé sur des critères précis (âge, sexe, localisation, intérêts). Ce n’est cependant pas la méthode que je recommande car rien ne vous garantit que le fichier soit à jour et ce n’est pas totalement Opt-in.

Sans me porter garant de ce site, je vous en donne au moins un : http://www.marketingconnect.fr

Inciter les visiteurs à souscrire une newsletter

Le meilleur moyen de construire sa base de données et de faire en sorte que vos visiteurs souscrivent de leur propre fait. Voici quelques idées à tester :

  • Proposer l’abonnement au moment de la création du compte utilisateur
  • Proposer des options d’abonnement dans leur « compte »
  • Proposer un module d’inscription sur la page d’accueil
  • Placer un module d’inscription dans votre pied de page
  • Placer un module d’inscription dans, ou à la fin d’un article
  • Placer un module d’inscription dans votre sidebar
  • Inciter vos visiteurs à souscrire contre une offre : « Téléchargez mon livre blanc gratuitement »
  • Proposez-leur d’adhérer à votre newsletter via l’affichage d’un pop-up pendant leur navigation

Cet article vous intéresse ?
Inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir d'autres articles sur le même thème.

Je respecte votre vie privée ! Vous pouvez vous désabonner à tout moment.



 

Bien rédiger sa newsletter

Si vous, vous posez la question de comment écrire une newsletter qui marche, voici une liste de conseils et d’éléments à prendre en compte lors de la création de celle-ci :

  • Soignez le titre : il va donner envie à votre cible d’ouvrir l’email. Il ne doit pas être trop long, doit être explicite.
  • L’expéditeur: évitez les emails en « no-reply@monsite.com »
  • Proposez une version en ligne de votre email, au cas où celui-ci ne soit pas lisible.
  • Demandez à votre liste de diffusion de vous ajouter à leur carnet d’adresses pour être sûr de ne pas finir dans leur dossier spam.
  • Segmentez votre offre : offre principale, secondaire. Votre offre doit-être claire.
  • Utiliser la règle des 80/20: 80% d’images pour 20% de texte.
  • N’oubliez pas les Calls To Action pour inciter vos prospects à découvrir votre offre en allant sur votre site.
  • Personnalisez votre newsletter à l’image de votre client (Nom, anniversaire)
  • Rappelez-leur votre identité: logo, réseaux sociaux, adresse de contact, mentions légales.
  • Faites apparaitre un lien de désabonnement
  • Votre newsletter doit être responsive
  • Évitez les Spams Word : gratuits, promotion spéciale, cliquez ici, acheter, gagner de l’argent, merveilleux, incroyable, urgent, sexe…
  • Créez une landing page (Page dédiée) pour votre offre principale
  • Utiliser des liens UTM pour tracker vos visiteurs dans Google Analytics
  • Synchroniser et coordonner l’envoie de votre newsletter avec l’ensemble des actions de votre média planning
  • Soyez créatif !

Un exemple vaut mieux que des mots, voici un modèle de newsletter de la SNCF très bien réalisé :

Modèle de newsletter

Mesurer la performance de votre campagne

Votre newsletter est prête à être envoyée ? 

Il va falloir faire un Test A/B. Pour ce faire, il faut envoyer à un échantillon de 5 à 10% de votre base de données. Analysez les données. Les résultats sont bons, continuez, les résultats sont mauvais, réajuster votre campagne (titre, message…)

Après une campagne, il est important d’analyser les principaux KPIs de celle-ci afin de déterminer le coût et la rentabilité de celle-ci.

C’est aussi l’occasion de réajuster votre stratégie et de vous poser les bonnes questions pour le prochain envoi : pourquoi ma newsletter n’a pas été ouverte ? Pourquoi n’ont-ils pas cliqué ?

Je vous donne les méthodes de calculs des principaux indicateurs, mais votre solution d’emailing devrait vous fournir un dashboard détaillé et automatique en guise de résultat. Pas la peine de sortir la calculette.

Indicateurs d’efficacité d’une newsletter
Indicateur Calcul
Dérivabilité Emails envoyés/Emails reçus * 100
Taux d’ouverture Emails ouverts/Emails reçus * 100
Taux de clics Arrivées sur le site / Emails reçus * 100
Taux de réactivité Arrivées sur le site / Emails ouverts * 100
Taux de plainte Plaintes / Emails reçus * 100
Taux de désabonnement Désabonnements / Emails reçus * 100
Panier Moyen CA / Nombre d’unités vendues

Analyser votre campagne avec Google Analytics

Analyser ses campagnes dans Google Analytics est important car cela vous donnes des informations sur vos visiteurs :

  • Nombre de sessions
  • Taux de rebond
  • Nombre de page visitée par session
  • Parcours utilisateur

Il est tout à fait possible de personnaliser ses KPIs par rapport à votre campagne. Il faut alors créer une adresse personnalisée, dite UTM, pour permettre à Google de vous tracker.

L’outil de création d’UTM Google : https://ga-dev-tools.appspot.com/campaign-url-builder/

À vous de jouer !

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour réussir vos campagnes de communication !

N’hésitez pas à me dire en commentaire si cet article vous a plus ou si vous avez des remarques à y faire ! Je le mettrais à jour au fil du temps.